La Voie Lactée au Salon de l’Agriculture de Paris

Pour vanter les prairies fleuries, l’Association Mosellane d’Economie Montagne a organisé un concours auprès des exploitations du Pays de Bitche. Après avoir remporté ce concours, le Domaine de la Voie Lactée ira au Salon de l’Agriculture de Paris en février 2015.

À la différence des jachères fleuries, qui sont implantées en lisière des champs cultivés, les prairies fleuries sont des herbages non semés riches en espèces qui sont fauchés ou pâturés pour nourrir le bétail. La biodiversité observée correspond à la richesse de la flore et de la faune régionale maintenue et gérée par les agriculteurs. Ces milieux sont menacés à l’échelle européenne par les changements de pratiques ou par l’abandon d’exploitation. Sur les 6.6 millions d’hectares de prairies permanentes en France, on estime à 30% celles étant réellement riches en espèces. Environ 240 000 exploitations sont concernées.

Les objectifs :

En Moselle-Est, l’Amem (Association Mosellane d’Economie Montagnarde) fait la promotion de ces prairies fleuries. Elle a même organisé un concours à destination des agriculteurs. En effet, les prairies naturelles riches en espèces et leur environnement associé (haies, vergers, murets, cours d’eau, lisières…) enrichissent le paysage remarquable du Parc naturel régional des Vosges du nord.
Alors même que l’agriculture est perçue trop souvent comment une activité polluante dans l’opinion publique, le concours fait prendre conscience du rôle positif que jouent les agriculteurs dans la préservation des prairies naturelles et de leurs fonctions environnementales.

Les résultats :

C’est le Domaine de la Voie Lactée, à Eschviller, qui remporte ce concours. Une parcelle remarquée par sa diversité floristique (valorisée par la qualité des produits cosmétiques et thérapeutiques du domaine), la présence d’une espèce protégée (Scabieuse des prés). L’exploitation défendra le Pays de Bitche, au Salon de l’agriculture, à Paris.
Deuxième prix : Eric Loutz, d’Erching. une parcelle moyennement productive, mais avec une très grande diversité de plantes et de fleurs, qui plus est peu communes.
Prix coup de cœur du jury : l’exploitation Weber à Kappelenhoff. Une parcelle avec un bon équilibre agro-écologique, dans un secteur plat entouré de champs. Elle témoigne d’une volonté de préserver des prairies de bonne qualité dans l’exploitation . La qualité du lait se retrouve dans cette prairie.
Ruben Weber reçoit également le prix d’encouragement pour sa pratique agricoles respectueuse de l’environnement. Et comme l’agriculture est une affaire de famille, Léa, sa soeur, fabrique grâce à ce lait des fromages.

Au salon de l’agriculture :

Il existe de nombreux concours locaux de prairies fleuries en France, comme celui du Pays de Bitche. Il s’agit d’une étape avant le concours national (une sélection avant la finale). Les gagnants des concours locaux seront départagés lors du Salon international de l’agriculture à Paris en février 2015 par un jury d’expert nationaux.

10694493_919830408044664_5781936574796973195_o

Article paru dans le Républicain Lorrain, le jeudi 16 octobre 2014.